Pourquoi les riches en font trop

Thierry Pech

La France accablerait ses riches d'impôts et les pousserait à l'exil, se privant ainsi de précieuses forces créatives. Le plaidoyer est connu, mais pas convaincant.

Une telle quantité d'eau frise le ridicule, déclarait Monsieur Prudhomme en découvrant la mer.
C'est un peu le sentiment que l'on éprouve devant les polémiques incessantes au sujet des "malheurs" des riches depuis l'élection de François Hollande.
De la taxe exceptionnelle à 75 % à l'exil de Gérard Depardieu en passant par l'affaire des "pigeons", le refrain est rodé : la France martyrise les riches en les accablant d'impôts et risque, du même coup, de s'aliéner leur capacité d'entreprendre au moment où elle en aurait le plus besoin.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Pourquoi les riches en font trop ( n°102 )