Monoprix, au coeur des villes

Marc Mousli

Quatre-vingts ans après sa création, Monoprix s'est relancée en passant d'un concept de magasin populaire à une enseigne de proximité au positionnement haut de gamme.

La seconde moitié du XIXe siècle a vu fleurir les " Grands magasins de nouveautés " : le Printemps en 1865, Les Nouvelles galeries en 1867 et Les Galeries Lafayette en 1895.
Pendant la crise des années 1930, ces sociétés se diversifient.
Un nouveau format fait alors fureur : le magasin populaire, un point de vente de centre-ville de 1 000 à 4 000 mètres carrés, avec un assortiment large (un choix assez complet de familles de produits, équilibré entre l'alimentaire et le non-alimentaire), mais peu profond (peu de variétés pour chaque produit).
Les Nouvelles galeries créent ainsi Uniprix en 1929, le Printemps leur emboîte le pas en 1931 avec ses Prisunic.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Monoprix, au coeur des villes ( n°096 )