Les pièges de la consolidation des comptes

Alexis Canuet

Les comptes consolidés donnent une image globale de la situation d'un groupe, filiales comprises. Une image qui peut assez facilement être déformée…

Vingt-quatre ans de prison.
La sentence prononcée le 23 octobre dernier à l'encontre de Jeffrey Skilling, ancien PDG du groupe Enron, marque l'épilogue judiciaire du scandale qui a ébranlé Wall Street.
Mais comment Enron avait-il pu communiquer aux marchés financiers des profits substantiels moins de neuf mois avant sa mise en faillite fin 2001?
Cela tient essentiellement à un jeu habile avec les règles dites "de consolidation des comptes" au sein des groupes d'entreprises.
Cette mécanique permet de cumuler en un seul ensemble les comptes des différentes filiales contrôlées par un groupe.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les pièges de la consolidation des comptes ( n°107 )