Les conflits sociaux : pathologie ou rouage démocratique ?

Igor Martinache
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

Les conflits sociaux et les actions collectives auxquelles ils peuvent donner lieu sont indispensables à la régulation des sociétés démocratiques.

Alors que la colère gronde dans différents secteurs et tend à s'exprimer par diverses formes d'action collective, arrêts de travail ou occupations notamment, certains y voient avant tout un blocage stérile du cours normal de la vie économique et sociale, voire une entrave à la liberté de se déplacer ou d'étudier.
C'est oublier qu'exprimer son désaccord constitue un droit fondamental en démocratie, mais aussi un élément indispensable à sa régulation (*) .
Pour le saisir, il importe tout d'abord de clarifier ce dont il est question.
Un conflit intervient lorsqu'une revendication d'une partie vient heurter l'intérêt d'une autre partie.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les conflits sociaux : pathologie ou rouage démocratique ? ( n°380 )