Le modèle Volkswagen

Marc Mousli

Pour fabriquer ses voitures, le constructeur allemand a opté pour une plate-forme commune à 80 % des modèles du groupe. Succès garanti.

Dans le paysage de l'automobile européen, la bonne santé de Volkswagen détonne : le constructeur allemand a connu en 2011 une progression de 14 % du volume de ses ventes, soit presque trois fois plus que le marché mondial (+ 5 %).
Un bénéfice net de 15,4 milliards d'euros, en hausse de 126 % par rapport à 2010, déjà une très bonne année.
En conséquence, chacun des 90 000 salariés allemands de Volkswagen touchera cette année une prime de résultats de 7 500 euros.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le modèle Volkswagen ( n°096 )