L'incertitude américaine

Christine Rifflart, économiste senior à l'OFCE, département analyse et prévision

Entre une politique budgétaire nettement plus restrictive dans un contexte politique toujours aussi tendu et une situation des ménages qui s'améliore, la capacité des Etats-Unis à rebondir durablement reste incertaine.

Pas facile de deviner dans quelle direction vont se diriger les Etats-Unis : vers une aggravation de la crise à cause du maintien des incertitudes politiques et du tournant restrictif des politiques budgétaires ou une poursuite du redressement grâce au désendettement des ménages et au redémarrage de l'immobilier ?
Du coup, la croissance américaine pourrait bien rester modérée une année de plus.
Après une fin d'année sans éclat, la croissance du produit intérieur brut (PIB) américain a atteint 2,2 % en 2012, en ligne avec le rythme observé depuis la reprise de 2010.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/L'incertitude américaine ( n°094 )