L'euro et l'Europe, un mariage de plus en plus compliqué

Sandra Moatti

L'intégration accrue des pays de la zone euro pose de redoutables défis pour l'organisation et l'équilibre de l'Union européenne dans son ensemble.

Pour la construction européenne, il y aura un avant et un après-crise de la zone euro.
En obligeant les pays qui partagent la même monnaie à s'intégrer davantage, la crise déstabilise en effet l'Union européenne.
A l'époque de sa conception, l'euro avait vocation à devenir la monnaie de tous les pays membres de l'Union.
Aujourd'hui cet horizon est manifestement dépassé.
Le Royaume-Uni et le Danemark ont obtenu une clause d'opting-out leur permettant de rester à l'écart.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/L'euro et l'Europe, un mariage de plus en plus compliqué ( n°100 )