Booking et Expedia : les ficelles d'un business

Claire Alet

Les centrales de réservation de chambres d'hôtel sur Internet ont imposé leur loi aux hôteliers français, qui dénoncent des pratiques anticoncurrentielles.

Cinq minutes, montre en main.
C'est le temps nécessaire pour réserver un hôtel en ligne, via une centrale telle que Booking.
Expedia.
Avec de surcroît le sentiment, pour le consommateur, d'avoir fait une "bonne affaire", grâce aux mentions "prix malin" ou "moins 20 % de réduction pour les achats anticipés".
Ce marché ne cesse de croître : l'e-tourisme, première catégorie d'achats en ligne, aurait quasiment triplé en six ans, selon le cabinet d'études Xerfi-Precepta.
Quelques mastodontes se partagent ce nouveau business, avec en tête les sites Booking.
, le premier en France, qui recense 265 000 hôtels dans le monde, suivi d'Expedia.
200 000 hôtels), notamment via son site hotels.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Booking et Expedia : les ficelles d'un business ( n°096 )