" Il faut socialiser la mondialisation "

Entretien avec Jean-Michel Severino, inspecteur général des finances, ancien directeur de l'Agence française de développement (entre 2001 et 2010)
Propos recueillis par Naïri Nahapétian et Antoine de Ravignan

Jean-Michel Severino propose d'appliquer au niveau international les trois piliers de la social-démocratie moderne : régulation, redistribution et protection de l'environnement. Dans cette perspective, il milite pour un impôt mondial.

Quelles réformes (y compris utopiques) faudrait-il mettre en oeuvre pour réguler le capitalisme et promouvoir une autre mondialisation ?
L'enjeu est de donner à l'intégration économique mondiale un socle social, environnemental et économique qui la stabilise et permette au plus grand nombre de mieux vivre.
En un mot, il faut socialiser la mondialisation.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/" Il faut socialiser la mondialisation " ( n°104 )