Vélosolex, le cyclomoteur des Trente Glorieuses

Marc Mousli

Le succès de la "bicyclette qui roule toute seule" est fulgurant après-guerre. Voyage guidé dans l'histoire du deux-roues mythique.

Dans son premier film, Le trou normand, Brigitte Bardot ne roulait pas en Harley Davidson mais en Vélosolex.
Si la "bicyclette qui roule toute seule" tenait un rôle très modeste dans cette comédie de Jean Boyer, sa silhouette familière sera inséparable de celle de Monsieur Hulot dans Mon oncle, de Jacques Tati.
Et elle restera l'un des symboles de la France d'après-guerre.
Solex, c'est d'abord une société créée en 1906 par deux ingénieurs de l'Ecole centrale, Marcel Mennesson et Maurice Goudard.
Ils sont les inventeurs d'un radiateur centrifuge pour l'automobile qui a du mal à trouver sa place sur le marché.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Vélosolex, le cyclomoteur des Trente Glorieuses ( n°096 )