Un premier bilan de la réforme des retraites

Gérard Cornilleau, directeur adjoint du département des études de l'OFCE, Henri Sterdyniak

La récente réforme ne garantit ni la viabilité du système de retraite par répartition ni des revenus décents aux futurs retraités.

La réforme des retraites adoptée en juillet 2003 repose sur une stratégie précise: le régime par répartition reste le socle du système, mais son équilibre devra être trouvé par un allongement de la durée de cotisation des actifs.
Par ailleurs, la baisse des taux de remplacement (*) induite par les réformes des années 90 n'est pas remise en cause.
Aucune garantie n'est cependant donnée sur le niveau futur des retraites, le gouvernement refusant une hausse tendancielle des cotisations sociales.
Dans le même temps, les possibilités d'épargne retraite sont étendues.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Un premier bilan de la réforme des retraites ( n°095 )