Un autre modèle agricole pour nourrir le monde

Laurence Estival

Nourrir 9 milliards d'humains à l'horizon 2050 sera très difficile si le modèle agricole et alimentaire actuel n'est pas transformé en profondeur.

Avis de gros temps sur le front de la lutte contre la faim : la légère amélioration enregistrée récemment (870 millions de personnes sous-alimentées en 2011, contre un milliard en 2009, selon la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation) ne doit pas masquer que les progrès pour éradiquer ce fléau marquent le pas.
La baisse des stocks céréaliers, due à une multitude de facteurs (mauvaises récoltes, développement des agrocarburants, spéculation…), avait entraîné en 2008 une envolée des prix alimentaires mondiaux.
Ce précédent constitue un avant-goût de ce qui pourrait se produire à l'horizon 2050.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Un autre modèle agricole pour nourrir le monde ( n°097 )