Salaires des patrons: comment en est-on arrivé là?

Philippe Delvalée
À lire également
couverture
L'entreprise

La théorie de l'agence devait permettre que les dirigeants d'entreprise agissent dans le sens des intérêts des actionnaires, grâce à la mise en place d'outils incitatifs. Les bonus, les stock-options et les parachutes dorés ont bien profité aux managers, mais les autres bienfaits promis par cette théorie se sont révélés illusoires.

Aujourd'hui presque tout le monde en convient: les dirigeants des grandes firmes sont beaucoup trop payés et l'écart fantastique des rémunérations qui s'est creusé au sein des entreprises pose des problèmes non seulement de justice sociale, mais aussi, et de plus en plus, d'efficacité économique.
Tant au niveau des entreprises elles-mêmes que de la société dans son ensemble.
Mais comment en est-on arrivé à tolérer une telle dérive?
L'origine de l'affaire remonte aux années 1930.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Salaires des patrons: comment en est-on arrivé là? ( n°107 )