Renouvelables : la Chine met la main sur les énergies vertes

Marc Chevallier

Marginales dans le bouquet énergétique mondial, les filières solaire et éolienne sont toutefois un enjeu industriel majeur. La Chine fait la course en tête.

Une éolienne ne fait pas le printemps des renouvelables.
Malgré les efforts des puissances industrielles pour développer les green tech - les technologies vertes destinées à réduire l'impact de la consommation d'énergie sur le climat -, le poids des renouvelables dans le mix énergétique mondial n'a guère varié depuis des décennies, en raison de l'essor généralisé de la demande.
Les green tech auront cependant à l'avenir un rôle croissant à jouer pour limiter les émissions de gaz à effet de serre liées à la production électrique.
A condition que la crise n'ait pas tout à fait raison du soutien public dont elles ont encore besoin.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Renouvelables : la Chine met la main sur les énergies vertes ( n°099 )