Qui fusionne avec qui et pourquoi ?

Laurent Batsch, professeur de gestion à l'université Paris-Dauphine

Les objectifs des opérations de fusion-acquisition peuvent être très variés. Tour d'horizon.

Les fusions-acquisitions sont reparties.
Le sidérurgiste Mittal veut acquérir Arcelor qui vient lui-même de prendre le contrôle du canadien Dofasco, également convoité par l'Allemand Thyssen-Krupp… Suez se précipite dans les bras de GDF pour essayer d'échapper aux convoitises de l'italien Enel.
La BNP annonce la prise de contrôle de la banque italienne BNL.
Qui fusionne avec qui et pourquoi?
Tour d'horizon des principales logiques à l'oeuvre.
Quand les marchés sont encore très morcelés, la croissance externe vise à former des acteurs dominants.
On évoque alors la "consolidation du secteur".
C'est un processus de concentration d'où n'émergent que quelques élus.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Qui fusionne avec qui et pourquoi ? ( n°107 )