Quel avenir pour la théorie économique ?

Roger Guesnerie, professeur au Collègede France, chaire " Théorie économique et organisation sociale "

Le point sur les angles de réflexion les plus prometteurs: bonheur économique, coordination des anticipations, mondialisation et développement des études empiriques.

Prévoir le développement d'un savoir tient du paradoxe.
Un résultat, une idée, un savoir nouveau sont prévisibles s'ils sont jusqu'à un certain point déjà connus.
Or, les innovations sont par nature d'autant plus imprévisibles qu'elles sont radicales.
Voilà pour m'exonérer de toutes les erreurs qu'un lecteur de cet article dans vingt ans pourra facilement m'imputer!
Le savoir économique ne déroge pas à la règle de l'imprévisibilité, mais il est vrai que son accumulation obéit sans doute à des règles particulières.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Quel avenir pour la théorie économique ? ( n°098 )