Quand Renault était social

Marc Mousli

Le constructeur automobile a déjà eu trois vies. Jusqu'en 1945 avec Louis Renault, son fondateur. Puis comme Régie nationale avec de réelles avancées sociales. Enfin, comme groupe multinational, dans lequel la France compte de moins en moins.

Louis Renault est né à Paris le 12 février 1877.
Il est le plus jeune fils d'un commerçant aisé et n'a guère de goût pour les études, mais il est passionné de mécanique dès son plus jeune âge.
Pour se former, il entre comme dessinateur au bureau d'études de Delaunay-Belleville, un constructeur d'automobiles de luxe.
En 1898, à 21 ans, il construit sa première voiture, un quadricycle équipé d'un moteur De Dion-Bouton.
Il parie qu'elle réussira à monter la rue Lepic, l'une des plus pentues de Paris.
Cet exploit lui vaut une douzaine de commandes.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Quand Renault était social ( n°096 )