Quand la priorité de l'emploi joue contre le travail

Philippe Askenazy*, économiste, directeur de recherche au CNRS

Sacrifiée au nom de l'emploi à partir du milieu des années 1980, la qualité du travail est à nouveau au centre du débat social.

En un peu plus de trois décennies, la nature du travail, ainsi que la place sociale et scientifique de la question du travail ont profondément évolué en France.
Elles ont connu trois grandes phases.
Des phases qui à chaque fois mettent en scène un jeu complexe entre acteurs politiques, experts, travailleurs, organisations syndicales et patronales, face à un marché du travail durablement dégradé par le chômage de masse, avec pour toile de fond une révolution industrielle.
La première phase s'étend jusqu'au milieu des années 1980.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Quand la priorité de l'emploi joue contre le travail ( n°101 )