Pourquoi les économistes ont failli

Paul Krugman, économiste, professeur à Princeton University et éditorialiste au New York Times, prix "Nobel" d'économie

Les économistes n'ont prévu ni la crise ni ses répercussions. En cause, leur foi excessive dans l'efficience des marchés et leur ignorance des précédents historiques, explique Paul Krugman.

C'est dans les circonstances de crise que le travail d'économiste prend tout son sens.
Celui des macroéconomistes, en particulier, consiste à comprendre et à empêcher, ou du moins à atténuer, les crises économiques.
Celle de 2008-2009 était donc l'occasion pour leur profession de justifier son existence.
Pour dire les choses poliment, nous avons échoué.
A mon sens, trois reproches principaux peuvent être adressés aux économistes.
Premièrement, ils n'ont pas vu venir la crise.
Deuxièmement, ils se sont d'autant plus trompés qu'ils ne concevaient pas même la possibilité d'une telle crise.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Pourquoi les économistes ont failli ( n°098 )