Peut-on être concurrents et alliés ? Les ambiguïtés de la "coopétition"

Marc Mousli

En Italie, PSA et Fiat viennent d'inaugurer la nouvelle ligne de montage d'une filiale commune. Même sur les marchés les plus disputés, il est fréquent que des concurrents s'entendent entre eux. Cette coopération a été conceptualisée par les théoriciens du management sous le nom de « coopétition », un mot-valise qui recouvre des situations et des pratiques très diverses.

Un modèle d'analyse du marché incompletMichael Porter, professeur de stratégie à Harvard, a bâti sa notoriété sur un modèle d'analyse dans lequel il distingue cinq forces : le pouvoir de négociation des clients, celui des fournisseurs, la menace de nouveaux entrants sur le marché, les produits de substitution et la concurrence directe des autres firmes du secteur.
Ce modèle a toujours beaucoup de succès, mais la courte liste d'acteurs qu'il propose n'épuise pas le sujet.
Il existe d'autres relations entre intervenants sur un même marché.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Peut-on être concurrents et alliés ? Les ambiguïtés de la "coopétition" ( n°055 )