Petite enfance : la France à l'arrêt

Xavier Molénat
Alternatives Economiques n° 373 - novembre 2017

Favorables à la fois à l'égalité femmes-hommes, à la lutte contre la pauvreté et contre les inégalités scolaires, les politiques d'investissement dans la petite enfance (0-6 ans) sont fortement préconisées par les institutions internationales (Union européenne et OCDE notamment) depuis le début des années 2000.
Ces dernières encouragent en particulier la création de places en structures d'accueil collectif (crèches, jardins d'enfants, préscolarisation…), mieux à même que les modes de garde individuels de favoriser le développement des capacités cognitives des enfants (capacités d'expression, richesse du vocabulaire…).

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Petite enfance : la France à l'arrêt ( n°373 )