Pas de big-bang pour les démissionnaires

Justin Délépine
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

L'accès à l'assurance chômage sera ouvert aux démissionnaires et aux indépendants. Mais avec de fortes restrictions.

Que reste-t-il des promesses du candidat Macron d'ouvrir l'assurance chômage aux démissionnaires et aux indépendants ?
Une réforme a minima.
Le gouvernement a choisi de reprendre les termes de l'accord du 22 février dernier négocié par les partenaires sociaux.
Pour bénéficier du droit à l'assurance chômage, les démissionnaires devront avoir travaillé sans interruption pendant cinq ans et présenter un "projet professionnel" validé par les agents de Pôle emploi.
Le gouvernement pense ainsi pouvoir toucher entre 20 000 et 30 000 personnes supplémentaires par an.
55 000 sont en effet déjà indemnisées à la suite d'une démission considérée comme légitime (suivre un conjoint muté, par exemple), soit 2 % des allocataires.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Pas de big-bang pour les démissionnaires ( n°378 )