Où s'arrêtera l'insatiable Chine ?

Philippe Chalmin, spécialiste des matières premières, professeur d'histoire économique, enseignant à l'université Paris-Dauphine. Il dirige le rapport Cyclope.

En moins de dix ans, la Chine est devenue le premier importateur de presque toutes les matières premières, ce qui lui permet de dicter ses exigences aux marchés. Mais derrière cette position dominante se cache la fragilité de la croissance chinoise, largement dépendante des approvisionnements extérieurs et soumise aux aléas géostratégiques.

Le choc de 2007-2012 (et peut-être au-delà) sur les marchés mondiaux de matières premières est dû au déséquilibre persistant entre l'offre et la demande : une offre limitée par l'absence d'investissements pour le renouvellement et l'augmentation des capacités de production alors que la demande croissait au rythme de l'expansion économique mondiale, tirée par les pays émergents.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Où s'arrêtera l'insatiable Chine ? ( n°099 )