Ne plus aller au bureau : rêve ou cauchemar ?

Marc Mousli

On se souvient du paradoxe de Solow : « On peut voir des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité ». Jusqu’à la fin des années 1990, le célèbre économiste américain pouvait mettre en doute l’efficacité de l’informatisation. Depuis, les organisations ont appris à intégrer l’informatique. Sauront-elles, de la même façon, changer l’organisation du travail grâce aux techniques de la communication ?

Télétravail : le rêve et la réalité Dans toute réflexion sur l'avenir du travail, une place de choix est faite au télétravail, qui permettrait à chacun d'organiser sans contrainte son emploi du temps, de gagner chaque jour une ou deux heures de transport, de concilier vie familiale et vie professionnelle.
Pour un salarié, il est séduisant de ne plus aller au bureau.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Ne plus aller au bureau : rêve ou cauchemar ? ( n°055 )