Ne pas oublier le chantier des retraites

Arnaud Parienty, professeur de sciences économiques et sociales

La dernière réforme des retraites est loin d'avoir résolu à long terme la question de leur financement. Le prochain quinquennat peut être l'occasion d'une réforme plus durable, qui reviendrait sur l'âge de départ.

Anticipant les déséquilibres financiers engendrés par le vieillissement de la population, qui devraient s'amplifier pour culminer vers 2035, les pouvoirs publics ont procédé à plusieurs réformes importantes du système de retraites en 1993, 2003 et 2010.
Au total, la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite complète a été relevée de 150 à 166 trimestres, l'âge légal de départ est passé de 60 à 62 ans et les modalités de calcul des pensions ont été revues afin de réduire leur montant.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Ne pas oublier le chantier des retraites ( n°095 )