Les promesses déçues de l'Europe-marché

Guillaume Duval

La logique libérale qui prévaut en Europe a encouragé le dumping fiscal et social ; il a aussi handicapé le développement économique et favorisé le scepticisme des habitants.

Faiblesse chronique de l'activité et persistance du chômage de masse : avant même l'institution de l'euro, l'Union européenne avait déçu beaucoup des attentes qui avaient été placées en elle.
Ce n'est pas surprenant car la conception d'une Europe-marché, qui a dominé la construction européenne depuis le traité de Rome, est structurellement défavorable au développement économique.
Elle a en effet encouragé à l'excès le dumping fiscal et social au sein du Marché commun puis du marché unique.
Après la Seconde Guerre mondiale, la construction européenne avait pourtant commencé de façon fort peu libérale.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les promesses déçues de l'Europe-marché ( n°100 )