Les mondes du travail en France depuis 1789

Entreprise moderne, condition ouvrière, le monde rural, organisation... Retrouvez ici une sélection d'articles qui proposent un panorama complet du monde du travail en France de 1789 à nos jours.




Vues d’ensemble

La lente transformation sociale du pays des révolutions

Pays de petite bourgeoisie et de stagnation démographique, où le monde rural s'urbanise lentement et la grande industrie tarde à s'imposer, la France du début de la révolution industrielle à la Seconde Guerre mondiale est le théâtre d'affrontements politiques aux fortes couleurs de lutte des classes.

Les avatars du " retard " français

Depuis un siècle, derrière le thème récurrent du retard français, perce celui du déclin de la puissance nationale. Une approche qui revient aujourd'hui en force dans les discours libéraux.

1900 : Le travail, une valeur qui s'affirme

Quand la lutte contre la précarité faisait du travail le grand intégrateur

L'ombre de 1936

L'ombre de 1936 a rôdé sur la conférence sur les salaires et l'emploi du 10 octobre. C'est en effet en 1936 que le gouvernement imposa, sous la pression des syndicats et surtout ...

Le déclin de la classe ouvrière

L'automobile était l'industrie phare des années 50-60: secteur moteur de l'économie, elle employait sur ses chaînes des milliers de salariés sans qualification, les ...

1945-2005 : de l'espoir à l'angoisse

par Gérard Vindt L'espoir des années 50-60 de voir disparaître la pauvreté et la précarité a fait place à l'inquiétude face à l'avenir. Et, pour les plus vulnérables, à l'angoisse du quotidien.

Mondes du travail et enjeux politiques

Des rapports de classes aux clivages politiques

Si le XXe siècle ne connaît pas, en France, de conflits sociaux aussi sanglants qu'au XIXe siècle, la lutte des classes se poursuit et se traduit dans la structuration de la vie politique du pays.

Histoire : en 1900, Paris vire à droite

Comme en 2001, le changement de majorité est dû à une évolution plus idéologique que sociologique.

1953-1957 : le poujadisme ou l'idéologie du tiroir-caisse

Mouvement éphémère, issu des petits commerçants et artisans, le poujadisme se nourrit des thèmes populistes: haine de la république corrompue, xénophobie et racisme. Mais si ce rassemblement connaît des heures de gloire au temps

Le monde de l’entreprise moderne : la gestion des ressources humaines

La manufacture Oberkampf: naissance de l'entreprise moderne

Christophe-Philippe Oberkampf, issu d'une famille de teinturiers du Württemberg, dans le sud de l'Allemagne, installe vers 1760 un atelier d'impression de tissus avec trois ouvriers à ...

Godin, Jean-Baptiste André (1817-1888)

Jean-Baptiste André Godin est né à Esquéhéries, près de Guise (Aisne), le 26 janvier 1817. Il quitte l’école à l’âge de 11 ...

Pechiney: paternalisme contre mobilité ouvrière

Grâce à une politique sociale paternaliste, Pechiney a tout fait pour retenir la main-d'oeuvre à Salin-de-Giraud.

Du patron recruteur à la direction des ressources humaines

Soucieuse de disposer d'une main-d'oeuvre de qualité en quantité suffisante, l'entreprise a dû s'adapter depuis 150 ans. De l'organisation paternaliste gérant les oeuvres sociales à la " culture de l'excellence ", prônée par les DRH, la gestion du personnel a gagné en sophistication sinon en efficacité sociale.

Hiérarchie, les métamorphoses du contremaître

L'évolution d'un métier qui révèle les mutations des or ganisations industrielles.

Métallurgie : les limites de la flexibilité

Des patrons de la métallurgie parisienne des années 30 remettent en cause la flexibilité organisée par la profession.

1945, la productivité au poste de commande

En 1945, gouvernement, patronat et syndicats s'accordent pour relancer une production industrielle et une productivité tombées au plus bas. Une unanimité temporaire qui permet le redémarrage du capitalisme français sur de nouvelles bases.

Le monde de l’entreprise moderne : la condition ouvrière

1811 : quand les luddites brisaient les machines

Au tournant du XIXe siècle, artisans et ouvriers anglais déclarent la guerre aux machines. Car à ses débuts, la révolution industrielle répand chômage et misère. Elle ne se transformera que plus tard en une croissance riche en emplois.

La main invisible de la chaîne

Les moyens pour accélérer le rythme de travail ont beaucoup évolué.Mais l'objectif reste le même.

Les femmes travaillent, et ensuite... elles travaillent

La cuisine, les courses, les enfants ? C'est encore et toujours l'affaire des femmes, même dans les pays développés. Peut-on en finir avec l'injustice ménagère ?

Le temps de travail divisé par deux

La baisse du temps de travail a été considérable en cent ans. Aujourd'hui, la loi sur les 35heures relance le processus.

Le précédent de la journée de huit heures

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les ouvriers obtiennent enfin de ne plus travailler que huit heures par jour. Le débat qui eut lieu à cette époque entre patronat et syndicat, n'est pas sans rappeler celui qui se déroule aujourd'hui sur la réduction du temps de travail.

Où en est le progrès technique ?

Stimulé par les dépenses de recherche, encouragé par les pouvoirs publics, le progrès technique est au centre de toutes les attentions. Il dope la productivité, mais bouscule les emplois. L'idée se développe qu'il pourrait être en train de faiblir, menaçant la pérennité de la croissance à long terme.

Le monde du travail rural

Vie quotidienne : Grenadou, paysan beauceron

Dans l'entre-deux-guerres, un petit paysan moderniste finit par "commander une grande ferme".

Vie quotidienne : le sabotier et la fileuse

Louis-François Pinagot, ou la bien modeste ascension d'un sabotier du Perche sous le Second Empire.

Quand l'industrie prospérait à la campagne

Certaines formes d'industrie rurale ont préparé l'industrialisation de l'économie. Cette proto-industrie alimente aujourd'hui les débats sur les systèmes productifs locaux et le développement du tiers monde.

1907 : Le Midi voit rouge

Effondrement des prix, baisse des salaires... La crise de surproduction de vins a touché de plein fouet le Languedoc-Roussillon. Et conduit les vignerons à la révolte.

Mondes du travail et organisation

Associations : le bel avenir

La France fête le centenaire de la loi du 1er juillet 1901, qui fonde la liberté d'association. Elément essentiel de la vie démocratique et vecteur de lien social, les associations sont devenues au fil du temps des acteurs majeurs de la vie économique et sociale. Entre public et privé, elles offrent une alternative au modèle dominant.

Bénévolat : la valeur ajoutée

L'engagement bénévole dans les associations représente un temps d'activité très important qui doit être mieux reconnu. Notamment par la création d'un statut du bénévole.

La loi de 1901 : une avancée républicaine

La loi de 1901 sur la liberté d'association marque la volonté des dirigeants de la IIIe République de renforcer l'unité de la nation et de démocratiser la société. Un siècle après, on compte quelque 700000 associations actives en France.

Les associations, un phénomène de masse

Un adulte sur quatre, en France, consacre une partie de son temps libre à du bénévolat. Sport, actions caritatives ou engagement citoyen, les domaines d'action sont aussi divers que les bénévoles eux-mêmes.

Associations : un acteur majeur de la vie économique et sociale

Les associations ont une utilité sociale incontournable comme producteurs de biens et de services, aux frontières du secteur marchand et du secteur public. Ce qui justifie certains privilèges, mais impose également des devoirs.

Fiscalité des associations : la pomme de discorde

La fiscalité spécifique des associations est une reconnaissance de leur utilité sociale et de leur but non lucratif. Au grand dam du secteur privé, qui crie à la concurrence déloyale.

Les 100 ans de la CGT-Un éphémère syndicalisme révolutionnaire à la française

Il y a un siècle naissait à Limoges la CGT. Un " syndicalisme d'action directe ", militant de la grève générale et fier de son indépendance vis-à-vis des partis. Et loin des modèles anglais ou allemand de syndicat de masse proche de la social-démocratie. Cent ans mouvementés.

La CFDT, du syndicalisme chrétien au recentrage

Les tournants successifs de la CFDT ont de quoi dérouter. Son histoire laisse pourtant apparaître des fils conducteurs depuis la création de son ancêtre, la CFTC, en 1919.

Fernand Pelloutier, pionnier du syndicalisme

Mort il y a juste un siècle, Fernand Pelloutier a joué un rôle majeur dans l'émergence du syndicalisme en France.

L’Etat et les mondes du travail

Social, quand l'Etat devient arbitre

Créé il y a cent ans, le ministère du Travail s'est posé en médiateur, entre une CGT hostile et un patronat retranché dans son pré carré.

La loi sur les accidents du travail a cent ans

Loin de n'être qu'une simple mesure circonstancielle, la loi d'avril 1898 sur les accidents du travail annonce la naissance d'un droit du travail et de l'Etat social.

Pourquoi un ministère du travail ?

Entretien avec Odile Join-Lambert : chercheuse à l'Ires(Institut de recherches économiques et sociales). Odile Join-Lambert coordonne la contribution de l'Ires à la célébration du centenaire du ministère du Travail.

Il y a cent ans : les premiers pas de l'Etat vers la santé au travail

En 1906 était créé le ministère du Travail, porteur d'un projet de protection sanitaire des ouvriers. Parmi les enjeux: la reconnaissance des maladies professionnelles. L'élan réformateur de l'Etat sera durablement freiné par le lobby patronal.

Assurer plutôt qu'assister

Face à la paupérisation grandissante, les Etats ont troqué l'assistanat pour la protection sociale selon deux modèles: celui de l'Allemand Bismarck et celui de l'Anglais Beveridge. Tous deux ont inspiré le système français de sécurité sociale.

Cinquante ans de salaire minimum

Du Smig au Smic, histoire d'une garantie nécessaire, qui n'a empêché ni la croissance de l'emploi ni les inégalités.

Représentations

Le monde paysan

Bien que la représentation de la réalité sociale soit biaisée par l'origine sociale des commanditaires, la peinture fait malgré tout, dès l'Ancien Régime, une certaine place à l'évocation de la paysannerie. Les préoccupations descriptives, artistiques, aussi religieuses ou politiques s'y mêlent. Au XIXe siècle, le monde rural devient un sujet majeur dans la peinture.

Victor Hugo ou le verbe contre la misère

Au nom de la cohésion sociale, la lutte contre la misère, l'injustice ou la peine de mort a été une constante dans l'oeuvre et l'action du poète, né il y a tout juste deux siècles.



Sommaires des parutions//Les mondes du travail en France depuis 1789 n°083