Les mésaventures du patriotisme économique

Guillaume Duval

Au-delà des grands discours suite à l'affaire Danone, les initiatives du gouvernement sont souvent contradictoires et inadaptées.

Fin décembre, le gouvernement a publié un décret soumettant à autorisation préalable du ministère des Finances les prises de contrôle et de participation dans onze secteurs d'activité: la défense, la cryptologie, mais aussi les biotechnologies ou encore les jeux de hasard.
La Commission européenne, peu enthousiasmée par l'initiative, a demandé des précisions supplémentaires avant de décider ou non de porter l'affaire devant la Cour de justice européenne.
Par ailleurs, le Parlement a achevé, le 16 mars dernier, la transposition en droit français d'une directive sur les OPA.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les mésaventures du patriotisme économique ( n°107 )