Les collectivités locales sont-elles "à l'os" ?

Vincent Grimault
Alternatives Economiques n° 373 - novembre 2017

1.
Nous sommes à l'os.
André Laignel, président du comité des finances locales et vice-président de l'Association des maires de France, lance depuis des semaines un cri d'alarme.
Et le 28 septembre, les régions ont claqué la porte des négociations avec l'Etat.
En cause, le non-renouvellement pour 2018 d'une enveloppe de 450 millions que l'Etat leur avait accordée en 2017 pour les aider à gérer leurs nouvelles compétences.
Les régions avaient pourtant jusque-là une relation relativement apaisée avec l'exécutif depuis qu'en septembre 2016, Manuel Valls avait annoncé que les régions bénéficieraient d'une fraction des recettes de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) à la place de la dotation globale de fonctionnement (DGF) versée par l'Etat.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les collectivités locales sont-elles "à l'os" ? ( n°373 )