Les chômeurs menés à la dure

Marion L'Hour
Alternatives Economiques n° 373 - novembre 2017

Indemnisation forfaitaire et sanctions sont les fondements du système d'assurance chômage britannique dont Emmanuel Macron compte s'inspirer.

Au Royaume-Uni, l'allocation de retour à l'emploi n'est plus liée au salaire précédent depuis les années 1980", explique David Webster, directeur de recherche honoraire à l'université de Glasgow.
Un chômeur célibataire touche outre-Manche 351 euros bruts d'indemnités par mois pendant six mois maximum.
Une somme que peuvent venir gonfler les allocations familiales et logement.
En France, le même célibataire percevrait en moyenne 1 159 euros bruts (chiffre de 2016), sur une durée maximale de deux ans, selon une étude réalisée par le Trésor français [1].
En revanche, au Royaume-Uni, indépendants, fonctionnaires et démissionnaires peuvent presque tous bénéficier eux aussi de l'assurance chômage.
Une universalité qu'Emmanuel Macron souhaite instaurer en France.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les chômeurs menés à la dure ( n°373 )