Les associations, un phénomène de masse

Camille DORIVAL

Un adulte sur quatre, en France, consacre une partie de son temps libre à du bénévolat. Sport, actions caritatives ou engagement citoyen, les domaines d'action sont aussi divers que les bénévoles eux-mêmes.

L'engagement associatif a le vent en poupe!
Plus de 20 millions de personnes (deux adultes sur trois) sont aujourd'hui adhérents à une association.
Et 10,5 millions de personnes consacrent à la vie associative une partie de leur temps libre (un adulte sur quatre), contre 8 millions en 1990.
Voilà qui contredit l'idée selon laquelle notre société serait de plus en plus individualiste.
En fait, l'aspiration à plus de liberté s'accompagne d'un goût croissant pour l'engagement dans des activités bénévoles, une tendance qui se renforce plutôt avec la montée du temps libre et l'élévation du niveau culturel.
Indéniablement, le milieu associatif contribue à la construction de lien social.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Les associations, un phénomène de masse ( n°083 )