Le paradoxe de Condorcet

Jézabel Couppey-Soubeyran

Lorsque les préférences de chacun divergent, difficile d'aboutir à une décision collective rationnelle. Mais d'autres facteurs que la rationalité entrent en jeu.

En 1785, le philosophe et mathématicien français Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, démontre qu'à partir des préférences de chacun, on peut parfois arriver à une situation collective paradoxale qui rend toute décision impossible.
Ce "paradoxe de Condorcet", chacun d'entre nous peut y être confronté dans sa vie quotidienne.
Par exemple, dans la perspective d'une soirée avec deux amis, vous devez choisir collectivement si vous allez au restaurant, au cinéma ou au concert.
Si vous-même préférez le concert au cinéma et le cinéma au restaurant, en toute logique vous préférez le concert au restaurant.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le paradoxe de Condorcet ( n°091 )