Le cinéma au secours de l'économie

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 315 - juillet 2012

Connaissez-vous Cécilia ? Cécilia, l'ancienne serveuse de la brasserie. Non ? Vous devriez. Elle vous raconterait l'aventure extraordinaire qu'elle a vécue. Ça se passait dans les années 1930. Pour oublier la crise et son mari chômeur, elle s'est passionnée pour le cinéma. C'est là qu'elle a cherché un peu de réconfort quand, à son tour, elle a été licenciée. Et ce jour-là, la fiction l'a rattrapée : un personnage du film, Tom Baxter, est sorti de l'écran, pour entrer dans sa vie !

A l'image du scénario de La rose pourpre du Caire de Woody Allen, le cinéma a souvent envoyé ses personnages dans la réalité… y compris économique ! Loin du jargon et des équations, le grand écran fait oeuvre utile en replongeant le petit monde de l'économie et de la finance dans les tensions de la société, les relations humaines, les rapports de pouvoir, bref dans l'économie telle qu'elle existe vraiment. Sans oublier d'ailleurs de se moquer des économistes, comme le fait Henri Verneuil en 1981 dans Mille milliards de dollars. Alors que le grand patron d'une multinationale demande au journaliste Paul Kerjean (Patrick Dewaere) s'il pense que les entreprises comme la sienne sont responsables du malheur de l'Europe, Kerjean répond : " Ce sont les économistes qui disent ça. Mais ils le disent dans des livres tellement compliqués qu'ils ne sont lus que par d'autres économistes, ça ne va pas plus loin !"

Alors, voici de quoi aller plus loin. Sur le fonctionnement des entreprises, sur les pratiques douteuses des multinationales, sur le monde du travail, sur le pouvoir de la finance et les mécanismes de la spéculation, sur les ressorts des inégalités et des conflits sociaux, sur les routes de l'immigration, sur le développement durable… Le cinéma donne du souffle et de la passion à la " science lugubre ", comme l'a baptisée l'historien Thomas Carlyle. Il raconte des histoires et fait oeuvre de pédagogie. Le tout, sans indulgence : le septième art a toujours été un critique féroce du monde économique en général et de celui de la finance en particulier.

Voici donc une cinquantaine de films, choisis de manière complètement subjective et sans exhaustivité. Ce sont ceux que la rédaction d'un journal économique a sélectionnés car ils nous semblaient autant passionnants que pertinents, au-delà de leurs qualités artistiques dont nous ne sommes pas les meilleurs juges. On aurait certainement pu en choisir d'autres, et peut-être en connaissez-vous qui auraient mérité de figurer ici. Si c'est le cas, n'hésitez pas : venez nous retrouvez sur notre blog cinéma (www.alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco) et complétez la liste en précisant bien ce que les fictions retenues (pas de documentaires) permettent de comprendre. Sinon, à vos lecteurs de DVD Blu-ray ou bons téléchargements… légaux !

Article issu du dossier Quand l'économie fait son cinéma

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 315 - juillet 2012
Articles/Le cinéma au secours de l'économie ( n°315 )