Le " Twist alone " de la Fed

Jacques Adda

La détente quantitative, utilisée massivement depuis deux ans par la banque centrale américaine pour relancer l'activité, n'a pas eu tous les effets escomptés. Du coup, Ben Bernanke, le patron de la Fed, innove de nouveau avec l'opération Twist. Son efficacité n'est toutefois pas garantie.

Que peut-elle faire de plus ?
Confrontée à la crise financière la plus grave de l'après-guerre, la Fed, la banque centrale des Etats-Unis, a pratiquement tout tenté depuis l'automne 2008 pour parer au risque de déflation (*) et sortir l'économie américaine de la récession.
Après avoir ramené son taux directeur à zéro en décembre 2008, elle a déployé un arsenal impressionnant de mesures non conventionnelles, résumées par une formule énigmatique : la détente quantitative.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le " Twist alone " de la Fed ( n°094 )