Le " made in America " est de retour

Gabriel Hassan

Aux Etats-Unis, les relocalisations ont déjà commencé. Un à deux millions d'emplois pourraient revenir de Chine d'ici à dix ans.

Le moment critique approche.
Celui où, pour beaucoup d'entreprises américaines, il ne vaudra plus la peine de produire en Chine et où s'engagera, à vaste échelle, un mouvement de relocalisation vers les Etats-Unis.
Tel est l'avis du Boston Consulting Group (BCG), qui situe ce tournant en 2015.
D'ici là, pour le cabinet de conseil, la hausse des salaires et des coûts additionnels en Chine aura si bien entamé son avantage compétitif, que seules des industries où les coûts de main-d'oeuvre sont prépondérants auront clairement intérêt à continuer d'y délocaliser.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Le " made in America " est de retour ( n°094 )