La pauvreté n'est pas une fatalité

Camille Dorival

Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté présenté en janvier dernier a le mérite de lier logement, santé, éducation, emploi, etc. Mais nombre des mesures annoncées restent insuffisantes.

La pauvreté n'est pas une fatalité, la précarité n'est pas un fléau qui s'abat au hasard sur une partie de la population ; ce n'est pas non plus une marque d'infamie.
La précarité est le fait de processus économiques et sociaux que l'on peut combattre à condition d'être déterminés.
A travers ces mots prononcés par Jean-Marc Ayrault à l'ouverture de la Conférence nationale contre la pauvreté du 10 décembre dernier, le gouvernement actuel affiche un certain volontarisme sur le dossier de la lutte contre la pauvreté.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La pauvreté n'est pas une fatalité ( n°102 )