La mondialisation est-elle réversible ?

Sandra Moatti

La crise financière a montré tout à la fois l'intensité et la vulnérabilité de la mondialisation.

La rapidité avec laquelle la crise s'est diffusée à partir de l'automne 2008 a mis en évidence l'interdépendance des économies, tandis que les principaux indicateurs de la mondialisation s'effondraient avec une brutalité surprenante.
Les exportations mondiales ont chuté de 40 % entre octobre 2008 et juin 2009, soit beaucoup plus qu'après 1929.
Les flux d'investissements directs étrangers ont quasiment diminué de moitié entre 2007 et 2009.
Le spectre de la crise des années 1930 a alors ressurgi pour rappeler que le processus de mondialisation est réversible.
Pourtant, le repli protectionniste redouté par certains n'a pas eu lieu.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La mondialisation est-elle réversible ? ( n°104 )