La Grèce doit-elle quitter l'euro ?

Denis Clerc et Sandra Moatti

A première vue, une sortie de la zone euro peut paraître une bonne solution pour redonner au pays un avantage compétitif.
A y regarder de près, il n'en est rien, pour la Grèce comme pour les autres Etats membres.
Et si la Grèce quittait l'euro ?
La grande majorité des Grecs s'y refusent, craignant à la fois d'y perdre ce qui reste de leurs économies et d'être encore davantage étranglés par le poids des dettes extérieures libellées en euros ou en dollars.
Car, inévitablement, la drachme se dévaloriserait sensiblement (d'un tiers au moins, et peut-être davantage) par rapport à ces devises, renchérissant d'autant le coût réel du remboursement.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La Grèce doit-elle quitter l'euro ? ( n°100 )