La division du travail

Igor Martinache

Le développement de la spécialisation des tâches constitue l'une des transformations les plus profondes de nos sociétés sur le long terme. Ce qui ne signifie pas pour autant qpue chacun deviendrait plus indépendant des autres, ni que toutes les formes de travail soient considérées d'égale valeur.

1.
Tout groupe humain est confronté à une double question : quels sont les besoins à satisfaire et qui doit faire quoi ?
On prête souvent à Adam Smith la première présentation des avantages d'un partage spécialisé des tâches, tant au niveau local qu'international.
Pourtant, bien avant l'économiste écossais, Platon reprenait dans le livre II de sa République l'exposé de Socrate sur l'intérêt d'une telle division du travail : " On produit toutes choses en plus grand nombre, mieux et plus facilement, lorsque chacun, selon ses aptitudes et dans le temps convenable, se livre à un seul travail étant dispensé de tous les autres.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La division du travail ( n°107 )