La déroute des fonds de pension

Nicolas Delalande, En partenariat avec La Vie des idées (www.repid.com)

Tony Blair entend remettre sur pied le système britannique de retraites avant son départ. Mais la crise est profonde et les solutions onéreuses.

La plus importante rénovation de notre système de retraites depuis que le gouvernement de Clement Attlee a mis en place les réformes de Beveridge.
C'est avec une certaine emphase que Tony Blair avait présenté le livre blanc de son gouvernement sur la réforme des retraites en mai dernier.
A quelques mois d'un départ annoncé, le Premier Ministre souhaiterait passer à la postérité comme l'architecte du renouveau du système britannique des retraites.
Mais la tâche est rude, car la crise des retraites par capitalisation est profonde et les voies de sortie coûteuses.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La déroute des fonds de pension ( n°095 )