La déferlante

Thierry Pech

Demande en baisse, marges faibles, problème de trésorerie…, les entreprises se mettent à licencier à grande échelle.

PSA, Florange, Doux, Petroplus, Goodyear, Virgin, Sanofi, Game France, etc.
, la liste des plans sociaux et des fermetures d'entreprises s'allonge chaque semaine, focalisant l'attention des médias et aiguisant les inquiétudes de l'opinion.
Et malheureusement il ne s'agit pas d'un excès de dramatisation médiatique : la situation est très sérieuse et les cas les plus exposés ne sont que la partie émergée de l'iceberg.
Début 2013, ce sont près de 2 000 entreprises en difficulté qui étaient suivies par les tout nouveaux "commissaires au redressement productif" du gouvernement.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La déferlante ( n°101 )