La crise a-t-elle fait reculer la démocratie en Europe ?

Claude Demma

Régie par des règles plus que par des choix, l'Union européenne est en déficit de démocratie. Et ce mode de gouvernement n'est même pas efficace.

L'Union européenne a risqué son existence depuis trois ans.
Constatant, début 2010, les fortes réticences à la mise en oeuvre d'une solidarité financière entre pays de l'euro, les marchés financiers se sont en effet mis à douter de la pérennité de la monnaie unique.
La crise en Europe a alors muté en crise de l'Europe.
Dans l'urgence, les Européens ont donc pris des décisions qui ont (temporairement ?
é l'Union.
L'ont-ils fait au mépris de la démocratie ?
Dans une certaine mesure oui, et il y a urgence à corriger le tir.
Pour avancer, voire survivre, l'Union doit-elle se passer de l'adhésion des peuples ?

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La crise a-t-elle fait reculer la démocratie en Europe ? ( n°100 )