La courbe des taux

Jézabel Couppey-Soubeyran

La forme de cette courbe est un indicateur intéressant pour juger de la politique monétaire et des préférences des investisseurs. Elle permet aussi de prévoir les récessions.

La courbe des taux relie le taux d'intérêt d'un titre d'emprunt à son échéance.
Par exemple, lorsque l'Etat français émet une obligation pour emprunter de l'argent à des investisseurs, il propose actuellement un taux d'intérêt à peine supérieur à 0 % pour un prêt d'une durée d'un an (échéance), un taux proche de 1 % pour une durée de cinq ans, de 2 % à dix ans, etc.
En ce moment, la courbe française est ainsi ascendante jusqu'à une maturité de quinze ans, puis s'aplatit (voir graphique).
La forme actuelle de la courbe des taux français s'explique par plusieurs raisons.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La courbe des taux ( n°090 )