La courbe de Laffer

Jézabel Couppey-Soubeyran

Selon l'économiste Arthur Laffer, un taux bas d'imposition peut rapporter autant de recettes fiscales qu'un taux élevé. Une idée figurée par une courbe en cloche, mais contredite par les faits.

Tout le monde connaît l'expression " trop d'impôt tue l'impôt ".
Ce que l'on sait moins, c'est qu'elle est censée s'appuyer sur les réflexions savantes de l'économiste américain Arthur Laffer (né le 14 août 1940).
A partir d'une représentation simple (voir schéma), la courbe de Laffer met en relation le taux d'imposition total et le montant des recettes fiscales que l'on peut en attendre.
Il s'agit d'une courbe en cloche qui passe par un maximum que son auteur interprète comme le taux de pression fiscale maximum à ne pas dépasser sous peine de décourager le travail, la formation des revenus qui vont avec, et donc de voir les recettes fiscales diminuer.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La courbe de Laffer ( n°090 )