L'humanité peinera à assurer ses vieux jours

Johana Berthau, journaliste

Les plus de 60 ans seront 2 milliards en 2050. Repenser la solidarité entre générations est une urgence dans les pays riches. Mais aussi au Sud où la protection sociale fait défaut.

En 1950, la planète comptait 200 millions de personnes de plus de 60 ans.
Elles sont aujourd'hui 700 millions et, selon les projections de l'ONU, seront 2 milliards en 2050.
Alors que les jeunes âgés de 0 à 24 ans étaient un peu plus de la moitié de l'humanité en 1950 et les plus de 60 ans 8%, les premiers ne pèseront plus qu'un tiers en 2050, alors que la proportion des seconds passera à près de 22%.
Ce vieillissement rapide du monde est le résultat direct de la baisse générale de la fécondité (lire p.
58) et de l'allongement sans précédent de l'espérance de vie.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/L'humanité peinera à assurer ses vieux jours ( n°095 )