Jeunes entreprises : le défi du financement

Marc Chevallier

Pour prospérer, les nouvelles entreprises ont besoin d'instruments financiers adaptés.

L'un des principaux problèmes de l'Europe, c'est le vieillissement de ses entreprises: ce constat fait aujourd'hui l'unanimité chez les économistes et les dirigeants politiques européens.
Parmi les 500 plus importantes entreprises mondiales recensées dans le FT500, on ne trouve en effet que 12 européennes, nées dans la deuxième moitié du XXe siècle, note le think tank européen Bruegel, contre 51 américaines et 46 en provenance des pays émergents.
Et seules trois de ces "jeunes" entreprises européennes ont été créées après 1975, contre 26 aux Etats-Unis et 21 dans les marchés émergents.
Création destructrice.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Jeunes entreprises : le défi du financement ( n°107 )