Grève à Mayotte sur fond d'insécurité et de pauvreté

Justin Delépine
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

Après plusieurs semaines de grève à Mayotte, les parties prenantes tentaient fin mars de parvenir à un accord avec le gouvernement pour le développement de l'île.
Ce territoire, devenu un département en 2011, connaît une situation économique et sociale bien moins favorable que l'Hexagone.
Notamment concernant l'insécurité, qui est le sujet central des revendications du mouvement social et qui a été son déclencheur.
La délinquance et la criminalité y sont en effet fortes : par exemple, le nombre de cambriolages atteint les 23,5 pour 1 000 logements, contre une moyenne de 10,2 en outre-mer et de 7 en France métropolitaine.
Ces phénomènes sont principalement concentrés dans les villes.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Grève à Mayotte sur fond d'insécurité et de pauvreté ( n°378 )