Être singulier pour être indépendant : la "uniqueness" de Danone

Marc Mousli
À lire également
couverture
La responsabilité sociale des entreprises

Secouée par la tentative d’OPA de Pepsi en 2005, consciente d’être vulnérable, avec son capital dispersé et sa taille très inférieure aux grandes firmes alimentaires mondiales, Danone cherche à se protéger d’un éventuel prédateur en modifiant son positionnement, en cultivant sa croissance et en accentuant la singularité de son management.

Le positionnement stratégique de Danone : le grand écart, du verre plat au médicalimentLe changement de positionnement stratégique est une vieille habitude de danone.
Antoine Riboud, qui l'a dirigée pendant trente ans, avait fait basculer BSN (Boussois Souchon Neuvesel) de l'industrie verrière à l'alimentaire au début des années 70.
L'opération se termine vingt ans plus tard par l'abandon de toute référence aux origines historiques : BSN-Gervais-Danone devient Danone.
Franck Riboud, qui a succédé à son père en 1996, adopte alors une stratégie de recentrage sur trois produits : l'eau, les produits laitiers frais et les biscuits.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Être singulier pour être indépendant : la "uniqueness" de Danone ( n°055 )