Education : le diplôme, inaccessible sésame

Timothy Smeeding, Maxwell School, université de Syracuse, Robert Haveman
À lire également
couverture
Les Etats-Unis peuvent-ils rebondir ?
couverture
L'école du XXIe siècle

Les inégalités d'accès à l'éducation se sont aggravées. Les élèves des milieux modestes atteignent rarement les filières qui garantissent les meilleurs salaires.

Etudier à l'université est un bon investissement pour un jeune Américain.
En 2000, le revenu médian d'un jeune diplômé ayant fait au moins quatre ans d'études supérieures était plus du double de celui d'un simple bachelier (1).
Dans le futur, l'investissement sera plus décisif encore, car 40% des nouveaux emplois qui seront créés aux Etats-Unis requerront un diplôme de l'enseignement supérieur.
L'opinion publique attend traditionnellement des universités qu'elles assurent la formation de tous les jeunes Américains ayant la capacité et la motivation nécessaires pour décrocher un diplôme.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Education : le diplôme, inaccessible sésame ( n°094 )