Economistes et écologistes : des rapports compliqués

Denis Clerc

par Denis Clerc

Après s'être longtemps ignorés, économistes et écologistes cherchent aujourd'hui les moyens de concilier développement économique et respect de l'environnement. Mais le dialogue reste difficile.

Economistes et environnementalistes entretiennent depuis longtemps des rapports plus souvent conflictuels que coopératifs.
Pas étonnant: les premiers tiennent l'augmentation des quantités produites pour le critère par excellence de l'efficacité, alors que les seconds y voient surtout une forme de prédation.
Ce qui est production de richesses pour les uns est source d'appauvrissement de la biosphère pour les autres.
René Passet, l'un des rares à avoir tenté de faire le pont entre ces deux approches, oppose ainsi la logique du vivant - l'écologie - à celle des choses mortes - l'économie.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Economistes et écologistes : des rapports compliqués ( n°098 )